Séverine Moulet

Séverine Moulet

Peintre

Séverine Moulet est née le 28 janvier 1978 à Saintes en Charente-Maritime. Pendant son enfance, elle consacre ses loisirs au sport, à la musique et à la danse. C’est l’année du BAC qu’elle choisit l’option art plastique et suit les cours de Jean-François Favre, professeur au lycée et artiste peintre. Elle apprend différentes techniques, peinture acrylique, pastel, crayon et développe son travail sur la recherche d’un équilibre et d’une harmonie dans les œuvres. Quelques années plus tard, une fois son diplôme obtenu à la faculté des sciences du sport à Poitiers, elle est nommée professeur d’Éducation Physique et Sportive à Bourges.

Au hasard de ses promenades elle a son premier coup de foudre pictural sur les œuvres de la femme de son médecin de famille, artiste peintre qui travaille à l’huile. Entièrement charmée par la texture de la peinture à l’huile et des effets qu’elle procure sur la toile, Séverine se procure un livre sur cette technique et commence à peindre de manière autodidacte. Dans un premier temps, elle décore son intérieur. Mais ensuite elle trouve dans cette matière un moyen d’exprimer ses ressentis émotionnels vis à vis d’un métier de professeur qui la stresse. La peinture devient un exutoire ! Elle s’amuse alors avec les empâtements divers et variés que lui rend possible l’utilisation du couteau à peindre, et associe au grès de ses émotions les couleurs très vives dans un premier temps.

Son inspiration initiale, Séverine la puise dans les lignes de paysages architecturaux ce qui apporte une pointe de géométrisme abstrait dans son travail. Puis très vite elle exploite son propre vécu émotionnel, d’où une peinture très intuitive où c’est la toile elle-même qui la guide. Progressivement, la palette de couleurs utilisée évolue selon les tendances en décoration et selon ses émotions qui se stabilisent et s’adoucissent et s’ouvrent à des tonalités plus variées, du rouge et bleu, les toiles s’enrichissent de gris, de brun, de tons plus neutres mais aussi de fuchsia, de vert, de mauve… Dans un deuxième temps, son attrait pour la matière s’intensifie et ses œuvres incorporent de plus en plus de matériaux, tissus, sable, bois, papier mâché… Le papier d’aluminium devient alors le matériau « phare » de son travail actuel. Il permet d’apporter relief et luminosité à ses toiles.

Aujourd’hui, elle poursuit dans cette voie en cherchant toujours des matériaux qui, associés à la peinture et à la couleur, créent des effets surprenants. L’ensemble de son travail vise à produire un tableau en mouvement, où le rythme invite le spectateur à projeter ses propres émotions et son propre ressenti ; son objectif étant de lutter contre l’indifférence à l’art, interpeller le spectateur, dans le rejet ou l’adhésion peu importe, mais créer un sentiment, une réaction.

Site officiel : severine.moulet.blog.free.fr

[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_vnsu"]